9 profils intuitifs de locuteurs du Web

PROFILEmpiriquement de façon tout à fait subjective, intuitive, non quantifiée et sûrement caricaturale, ma propre pratique du Web, mon écoute de ses locuteurs, mes échanges directes ou indirectes avec mes pairs me ferait distinguer 9 types de profils non exhaustifs de praticiens ET/OU locuteurs du Web. Il y en a sûrement d’autres en nombre ou en terme de découpage ou d’approche (votre point de vue est le bienvenu), ceci n’a pas valeur d’étude et est purement intuitif.
Révélés par des indices (ce qui ne suppose ni preuve ni généralisation hâtive) plus ou moins éparses, peu ou prou répétés (de leurs usages, non usages, mésusages, ignorances, discours, pratiques éprouvés, écrits), ces locuteurs ou utilisateurs du Web pourraient laisser transparaître une certaine idée de leurs dispositions, perceptions, pratiques face à l’Internet d’aujourd’hui.

  • Les irrécupérables : Ceux qui n’ont rien compris et malheureusement ne comprendront jamais rien, trop cimentés à leur semblant de pouvoir, à la survie de leur corporation, de leurs castes; chacun peut voir à quoi cela correspond.
  • Les résistants survivants

Bétonnés dans leurs modèles, leurs actions de lobbying de dénigrement des nouvelles pratiques du Web,…ils ne font que reculer l’échéance de leur déclin (quoique certains puissent rebondir opportunément quand ils n’auront plus le choix) mais on peut peut penser qu’ils seront récupérables avec le temps.

Certains ne sont que des navigateurs de surfaces du Web et en tirent des généralités , d’autres ne sont pas à un paradoxe près puisque présentant une face intraitable en tant que représentant de leurs « castes professionnels », ils peuvent par ailleurs à titre privé (par effet de contamination, mimétisme de leurs progénitures ou de leurs pairs), être des utilisateurs / explorateurs d’un certain Web qu’ils décrient pourtant.

Certains auteurs, professionnels de l’édition, journalistes de l’écrit papier, pro de l’audio-visuel, politiques…peuvent intégrer ce profil.

  • Les faux convaincus opportunistes

Leur pratique du Web social est à priori assez limitée.
Des entreprises, Collectivités viennent par exemple louer leurs pratiques Web 2 dans des conférences, mais leurs sites sont complètement verrouillés, les interfaces contre intuitives et sans interactions avec les clients, citoyens…;
Enfin certains hommes politiques ou célébrités assurent une présence de principe, asynchrone, sans dialogue /interactions avec les visiteurs sur un Facebook ou via un blog dont ils délèguent la gestion. Tout ce qui peut servir leur image est bon à prendre.

  • Les suivistes

Ceux qui tentent, expérimentent, sont réceptifs et tentent de s’adapter mais demeurent hémiplégiques car encore malgré tout ancrés dans l’ancien monde, mais ils s’accrochent.

  • Les petits malins et les vrais opportunistes

Ils ont compris comment tirer profit dans le bon vrai sens du terme d’Internet pour arrondir leur fins de mois dans le cas d’indépendants mais ce peut être des PME, structures, réseaux plus importants, qui pratiquent le marketing buldozzer sans foi ni loi et nous spamment à longueur de temps.

  • Les technoïdes

Ils sont spécialistes de leur domaine, pointus sur les technologies, parties prenantes à leur niveaux des évolutions. Mais leur centration technique les empêche de voir plus loin.

  • Les défricheurs créateurs, les apporteurs d’idées :

Parfois isolés, indépendants, internautes particuliers, ils ne sont pas enfermés dans les contraintes spatio-temporelles du monde de l’entreprise ou du politiquement correct. Ils ne sont pas forcément les plus visibles ou les plus nombreux.

  • Les relais, influenceurs, propulseurs

Conférenciers, prestataires ou praticiens? ils évangélisent, sont en état de veille permanente et connaissent les coins et recoins du Web en terme d’outils, d’usages mais demeurent centrés sur les finalités et les bénéfices pour l’entreprise (à commencer par la leur notamment, ce qui est de bonne guerre) et le monde marchand; ils sont par ailleurs muets, indifférents voire ignorants ou en survol stationnaire quant aux réalités et aux évolutions sociétales que catalyse et révèle le tourbillon Internet.

Médiatique, bon communiquant dans une certaine Webosphère, ils « tiennent » quelque peu le marché de la conférence, de la formation ou du petit déjeuner de présentation.

  • Les penseurs

Plus rares, les « penseurs » ceux qui ont dépassé tout en les intégrant, mais pas obligatoirement, les aspects instrumentaux d’Internet pour voir plus loin et coupler avec des domaines plus larges (nbic, éthique, DD) en quoi cela impact sur le devenir de notre humaine condition.

Ils s’interrogent et nous interpellent sur non plus « le comment » mais sur « le pourquoi », le sens et ce en quoi par exemple Internet peut nous aider à résoudre des problèmes mondiaux de tout ordre et non spécifique à Internet.

Philosophes, sociologues, prospectivistes, scientifiques, anthropologues du net, chercheurs / enseignants…ils sont des contre-pouvoirs sans pouvoir, invités à s’exprimer, poliment écoutés, fascinants dans l’instant de leurs interventions.

Ils nous donnent le sentiment d’être plus intelligent mais une fois le rêve éveillé, terminé, plus rien, chacun retourne à ses habitudes, à ses certitudes, ses réflexes jusqu’à la prochaine piqûre de rappel.

Certains sont allés en profondeur sur Internet et en ont dégagé une pensée assise sur une pratique éprouvée, d’autres moins praticiens au quotidien s’en sont forgés une culture une réflexion, non pas ex-nihilo, mais qui semble couler de source, comme si d’évidence les bouillonnements qu’ils constatent, les questions qu’ils soulèvent s’inscrivaient presque intuitivement (par une connexité évidente) dans la logique de leurs travaux et de leur pensée, initiée et cultivée depuis longtemps et bien avant l’avènement d’Internet.
Ils sont aptes à penser globale, transversal, sociétal, complexe et à sortir du moule, des recettes toutes faites. Leurs contraintes « spatio-temporelles » diffèrent naturellement de celles des locuteurs occasionnels parties prenantes à une organisation soumise au culte de l’urgence et de la performance.

 

Comments

Une vue d’ensemble assez juste mais les détails de catégorisation seraient nécessaires.
Des exemples (ne serait-ce qu’un lien vers un site pour ne pas personnifier) permettraient de comprendre ce qui fait la différence entre certains profils.

Il serait aussi intéressant d’indiquer que les frontières sont floues et qu’un même individu peut chevaucher plusieurs catagories/profils.

Écrit par : darkrei | 01/10/2009

Avec des exemples cet article aurait pu sortir du stade de l’élucubration pour rester poli ;)
Denis, vous nous avez habitué a beaucoup plus de qualité dans vos écrits !

Écrit par : LeBakalite | 02/10/2009

Je vous remercie LeBakalite pour votre aimable commentaire « auquel vous ne nous avez pas habitué » du tout puisque je n’ai pas souvenir vous avoir vu intervenir sur d’autres sujets pour échanger de façon constructive.

Par ailleurs m’attendant un tant soit peu à ce genre de remarques j’ai pris le soin de faire quelques lignes introductives qui sont autant de précautions d’usages (je vous invite à relire).

En terme d’exemples, que voulez-vous que je fasse un listing de noms ? quel intérêt. il y a ceux à qui cela parlera, d’autres non.
Par ailleurs puisque vous semblez par votre façon d’asséner de façon quelque peu définitive votre jugement, qui suppose que vous connaissez un peu ces sujets et que vous êtes curieux, vous pouvez peut-être vous faire vous même votre idée (vos exemples à tout prix !).
Je pense d’ailleurs que sera un excellent exercice pour sortir de la passivité consommatrice d’écrits.

Maintenant on peut effectivement être plus ou moins inspiré lors de la rédaction d’un billet, j’en conviens je respecte votre sentiment, mais c’est plus la manière dont vous l’exprimez qui me dérange.
J’aurais préféré que vous réfléchissiez de votre côté pour apporter de l’eau au moulin pour nous faire part de votre point de vue plus argumenté, mais rien n’est perdu you’re welcome.

Écrit par : Denis Henri Failly | 02/10/2009

Je connais assez l’envers du décor, c’est à dire l’intérieur. La réalité des possibilités est bien au delà de ce que certains bons explorateurs pensent. Les possibilités pratiques sont à cent coudées au dessus de ceux certains imaginent.
Mon objectif n’est pas de faire du marketing, je n’ai même pas d’espace de discussion privé.
Le futur proche c’est cela http://docs.google.com/present/edit?id=0AUFW1GONTyoIZGNtdnhjY2tfODBmOHFoanZjNw&hl=en
Un bon lieu de rendes-vous technique! httpl://www.xmltoday
org
Bonne journée
Certains s’amusent http://tinyurl.com/carla-twitter

Écrit par : Dominique Rabeuf | 04/10/2009

Dominique Rabeuf merci pour votre commentaire, j’avoue ne pas comprendre à quoi il se rapporte eu égard aux contenus du blog en général et au billet en particulier.

Par ailleurs, votre schéma présenté ici :
http://docs.google.com/present/edit?id=0AUFW1GONTyoIZGNtdnhjY2tfODBmOHFoanZjNw&hl=en semble très intéressant, pourriez vous éventuellement nous en donner l’explication (il est peu lisible et incompréhensible sans explications), où nous faire passer une version vulgarisée afin que les visiteurs du blog puissent en profiter (il y a des spécialistes comme des profanes ici).
Si vous souhaitez faire un article explicatif sur ce sujet vous pouvez me l’envoyer pour publication à dfailly@yahoo.fr

Merci

Écrit par : Denis Henri Failly | 04/10/2009

Pour un éclaircissement http://metaphoricalweb.ning.com/profiles/blogs/le-drapeau-noir-flotte-dana
Je tente de faire la courroie de transmission entre la théorie et la pratique.
Par contre si des utilisateurs expérimentés et exigeants veulent exprimer leurs leurs attentes en matière de services nous montons un projet ici http://www.xmltoday.org/
XOrion

Écrit par : Dominique Rabeuf | 04/10/2009

Denis Henri Failly

QR Code - Take this post Mobile!

Use this unique QR (Quick Response) code with your smart device. The code will save the url of this webpage to the device for mobile sharing and storage.

facebooktwittergoogle_pluslinkedin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

HTML Snippets Powered By : XYZScripts.com